Quebec, au Big Sky, en guise de souvenir

Panorama des Rocheuses près de Québec, Montana (photo Université du Montana)

Dans les relevés de l’histoire des Premières Nations, on découvre qu’Alexis Lefebvre, né au Québec d’un père français (Gabriel-Nicolas Lefebvre), était coureur des bois dans l’Ouest en 1722 à l’époque où les peuples autochtones du Montana acquéraient leurs premiers fusils de chasse, 21 ans avant la découverte des montages Rocheuses par les frères La Vérendrye.

Alexis a dit à son frère Antoine : “Parce que j’ai passé plus de sept ans dans le coin, je te jure que les La Vérendrye vont rebrousser chemin quand ils verront les Rocheuses reculer au fur et à mesure qu’on avance dans l’infini des plaines ondulées”.

Le long des Rocheuses, de l’Alberta au Colorado, les Québécois ont nommé plusieurs tribus amérindiennes, notamment les gens du Corbeau (devenus les Crow), du Sang (Blood), du Serpent (Shoshone), les Pieds Noirs (Blackfoot) et les Têtes Plates (Flathead). Beaucoup de ces tribus ont retenu jusqu’à aujourd’hui leur nom français d’origine, par exemple, les Pends d’Oreille, les Nez Percés, les Gros Ventres et la tribu du Cœur d’Alène. Alors que la rivière Roche Jaune a pris le nom de Yellowstone, la rivière Cache la Poudre au Colorado continue d’être appelée ainsi.

L’héritage français du Montana

Photo #poudreriver

La plupart du territoire de l’actuel État du Montana, surnommé le Big Sky, était compris dans le traité d’achat de la Louisiane à la France qui fut signé à Paris le 30 avril 1803. Le secteur de Quebec est situé le long de l’Interstate 90 au sud-est de Big Timber dans le comté de Sweet Grass sur les bords de la rivière Yellowstone. L’ancien village n’existe plus aujourd’hui, mais seul son nom est resté.

La rivière Cache la Poudre, au nord de la ville de Denver dans l’État du Colorado, fait partie du patrimoine national des États-Unis. Cette rivière historique aurait été appelée ainsi du fait que les coureurs des bois cachaient de la poudre à fusil le long de son cours. La rivière se jette dans le bras sud de la rivière Platte qui fut nommée ainsi par les frères Mallet en route vers Santa Fé en 1739. La poudre déflagrante du fusil était conservée dans une corne de bison.

Corne à poudre et instrument de mesure

Les Pends d’Oreille exhibaient des coquillages colorés. Les Nez Percés portaient des ossements décoratifs. Les Cœurs d’Alène démontraient une dureté en affaires. Les Pieds Noirs se distinguaient par la couleur noire olive de leurs mocassins et les gens du Sang se peignaient le visage en rouge sang.

L’héritage français du Montana réside dans les noms reliés à son histoire préliminaire, dans le soutien du commerce des fourrures, et l’entretien de relations amicales avec les Premières Nations, en harmonie avec les politiques de longue date de Samuel de Champlain.