Waterloo, anciennement La Belle Fontaine

Photo ville de Waterloo

En face de la maison Bellefontaine, au 700 rue Church dans le vieux Waterloo, une plaque historique indique que “La Belle Fontaine” a été une des premières colonies de l’Illinois. C’est près de l’emplacement de cette maison, construite à une autre époque, que la colonisation de Waterloo a débuté au temps de la Nouvelle-France.

La genèse de Waterloo n’a pas produit un fort comme à Peoria en 1680, ni un poste de traite comme à Gillett en 1686, ni une mission religieuse comme à Cahokia en 1699, mais une source d’approvisionnement en eau potable. En effet, Bellefontaine tire son nom d’une source d’eau fraîche à proximité que les usagers du Chemin du Roi avaient baptisée “La Belle Fontaine”, devenue “Bellefontaine” après le Traité de Paris de 1763 et “Waterloo” après le Traité de Paris de 1783.

Sur le Chemin du Roi

Tronçon originaire du Chemin du Roi (photo Monroe County Independent)

Le site de La Belle Fontaine sur les hautes terres riveraines du Mississippi était idéal pour l’établissement d’une colonie en raison de son altitude, car les basses terres étaient fréquemment inondées par la crue du printemps. En outre, la petite colonie française était proche du Fort de Chartres, le chef-lieu de la région. C’est au tout début du 18ème siècle que les premières habitations de Waterloo ont été construites sous le soleil radieux du Pays des Illinois.

L’un des rares tronçons originaires du Chemin du Roi peut être observé à partir de la pelouse de la maison Bellefontaine (opérée par la Société historique du comté de Monroe) en regardant vers le sud en direction des arbres du cimetière de Breezy Hill. Le sol expose les ornières des nombreux chariots tirés par des chevaux qui ont circulé sur le Chemin du Roi aux 18ème et 19ème siècle.

Pont à arc à Maeystown (photo Illinois in Focus)

Les routes historiques du comté de Monroe sont parsemées de jolis ponts en pierre qui enjambent les nombreux ruisseaux de la région. Le Chemin du Roi a donné naissance à une multitude de voies routières pittoresques qui sont à découvrir, à photographier ou à peindre. Une centaine de ponts en arc ont été construits dans le comté, où les carrières de pierre sont abondantes, embellissant ainsi la route Kaskaskia – Cahokia.