Marquette, un personnage hautement estimé

Le père Marquette et les Amérindiens (oeuvre de Wilhelm Lamprecht)

La ville de Marquette, sur le lac Supérieur, prit ce nom en 1850 pour honorer le célèbre père Marquette.

Jacques Marquette, missionnaire jésuite et explorateur, né à Laon, France, en 1637, vint s’établir en Nouvelle-France en 1666. À Trois-Rivières, il étudia le montagnais et d’autres langues autochtones sous la direction du père Gabriel Druillettes, un spécialiste des hivernements auprès des Premières Nations. Sept ans plus tard, il parlait couramment une demi-douzaine de langues. Durant l’été de 1671, il fonda la mission Saint-Ignace dans le détroit de Michillimakinac, où il reçut Louis Jolliet chargé par le gouverneur Frontenac d’aller reconnaître la vallée du Mississippi.

La découverte du Mississippi

Statue de marbre blanc du père Marquette, Washington

Une fois les préparatifs de voyage complétés, ils partirent à la mi-mai 1673 avec un groupe d’Illinois qu’ils trouvèrent gentils. Un mois plus tard, ils atteignirent le Mississippi là où se trouve l’actuelle ville de Prairie du Chien au Wisconsin. On dit que sur la rive qui borde aujourd’hui l’État de l’Iowa, ils furent accueillis dans un village amérindien par un vieil homme qui s’écria : “Le soleil n’est jamais aussi éclatant, ô Français, que lorsque tu viens nous voir”, phrase qui fut gravée sur le socle de la statue de Marquette à Laon en 1937. Ils descendirent le fleuve en canot jusqu’à la rivière Arkansas et, à la mi-juillet, ils revinrent en remontant la rivière Chicago jusqu’au lac Michigan, qu’ils atteignirent en septembre 1673. Marquette décéda au Pays des Illinois, dans l’État du Michigan, le 18 mai 1675 et fut inhumé à Saint-Ignace.

La statue grandeur nature en marbre blanc du père Marquette a été placée en 1896 dans Le Capitole des États-Unis aux côtés de George Washington, le premier président, et de Samuel Adams, l’un des pères fondateurs des États-Unis. Elle fait partie de la collection de la National Statuary Hall qui rend hommage aux plus honorables personnages de l’histoire des États-Unis. Il est l’unique Français.