Historique don de Louis XV à Kaskaskia (Chester)

Vue de Kaskaskia, la capitale francophone de l’Illinois, après la Révolution américaine (photo Emily Rasinski for the New York Times)

La péninsule de Kaskaskia, aujourd’hui une île dans le comté de Randolph, Illinois, juste au nord de Chester sur les bords du Mississippi, était connue des trappeurs français depuis 1686. Le village de Kaskaskia a pris son essor avec l’arrivée en 1703 de la mission de l’Immaculée Conception parmi les Illinois et des pères Jacques Gravier et Pierre-Gabriel Marest.

Plusieurs familles canadiennes vinrent s’y installer au début du 18ème siècle. Kaskaskia a prospéré au point de devenir un exportateur important de produits agricoles et commerciaux vers les communautés de la Basse-Louisiane. L’église en rondins fut vite remplacée par une structure de pierre. En 1741, le roi Louis XV de France fit don à l’église d’une cloche en bronze portant l’épigraphie campanaire “Pour l’église des Illinois par les soins du roi d’outre-mer”.

La capitale de l’Illinois

Liberty Bell de l’Ouest, Kaskaskia Island Illinois (Waymarking.com)

Cette cloche, surnommée la Liberty Bell de l’Ouest, pèse près de 300 kilogrammes. Elle a été moulée à La Rochelle en France et arriva à Kaskaskia en 1743 après avoir remonté le fleuve Mississippi à partir de la Nouvelle-Orléans. Il est intéressant de noter qu’elle précède la Liberty Bell de Philadelphie (Pennsylvanie) de onze ans. Elle repose actuellement dans le Kaskaskia Bell State Memorial au 302, 1ère rue. Les quelques bâtiments de Kaskaskia témoignent aujourd’hui de l’importance historique de ce hameau de 14 habitants.

Après la Révolution américaine, Kaskaskia devint la capitale de l’Illinois. À ce moment-là, plus de 7000 habitants résidaient dans la métropole du Midwest. C’est ici que le premier journal de l’Illinois fut publié. Pierre Ménard, un politicien canadien, devint le premier Lieutenant-gouverneur de l’Illinois. Sa maison, bâtie en 1802 au pied du Fort Kaskaskia, est une attraction touristique. Le déclin de Kaskaskia débuta en 1819 avec le déplacement de la capitale vers un endroit plus central au sein du nouvel État.

Le site historique de Fort Kaskaskia surplombant le Mississippi (Lee Presser Photo Studio)

Pendant la Guerre de Sept Ans avec l’Angleterre, les Français érigèrent Fort Kaskaskia au sommet des falaises pour défendre la communauté francophone. Le fort n’a pas pris part à la guerre, et quand les Anglais ont pris Kaskaskia en 1763, ils ont laissé le fort pour compte. Après la libération de Kaskaskia par les Américains en 1778, ils ont eux aussi conservé le fort donnant une vue panoramique sur le fleuve Mississippi. C’est à cette occasion que la cloche de Kaskaskia prit le nom de Liberty Bell de l’Ouest après avoir sonné toute la journée.