La première métropole de l’ouest des Grands Lacs (Mackinaw)

La tombe du père Marquette, Mackinaw (photo TD Brat)

Les Outaouais, les Potéouatamis et les Ojibwés, connus collectivement des Français au 17ème siècle sous le nom de Conseil des trois feux, habitaient Michilimackinac (aujourd’hui Mackinaw) aux détroits entre les grands lacs Huron, Michigan et Supérieur.

Jean Nicolet, coureur des bois envoyé de Québec par Samuel Champlain en 1633 fut le premier Blanc à séjourner dans la région (voir Green Bay). En 1670, Claude Dablon, missionnaire jésuite né à Dieppe en France, y passa l’hiver en route pour établir la mission du Saint-Esprit près de Fond du Lac au lac Supérieur (voir Duluth).

La mission Saint-Ignace

La mission Saint-Ignace (photo Andrew Jameson)

En 1671, le père Jacques Marquette établit la mission Saint-Ignace aux détroits. Elle demeura active jusqu’en 1706. C’est au cours d’un voyage que Marquette décéda en 1675 près de la ville de Ludington sur la côte ouest de l’actuel État du Michigan. Il avait exprimé le désir d’être enterré dans sa bien-aimée mission Saint-Ignace. Un groupe d’Outaouais y ramena sa dépouille. Son corps fut alors enterré sous la chapelle par le père Henri Nouvel, originaire de Pézenas, France.

Le Griffon, le premier vaisseau à naviguer sur les Grands Lacs, jetta l’ancre à la mission Saint-Ignace en 1679 avec René-Robert Cavelier de La Salle à bord. Il fit charger le navire d’une quantité considérable de fourrures et le renvoya avec un équipage, mais sans lui, au poste de Niagara vers la fin du mois d’août. Cependant, Le Griffon n’arriva jamais à destination. Il fut aussi le premier navire à disparaître au fond des Grands Lacs.

La construction du fort Buade en 1681, près de la mission Saint-Ignace, fut une tentative des autorités de la Nouvelle-France pour établir une présence militaire dans les détroits. Après 20 ans d’opérations Sieur La Mothe Cadillac sous l’autorité du ministère de la Marine ferma le poste et ramena la garnison avec lui au Fort Pontchartrain du Détroit qu’il venait d’ériger. À ce jour, les restes du Fort Buade n’ont pas encore été trouvés.

Reconstitution de l’intérieur du fort Michilimakinac (photo grggrssmr)

La colonisation française de “Michilimackinac”, qui signifierait Grande Tortue d’après la forme d’une île environnante sacrée connue des peuples autochtones, débuta en 1715 avec l’édification de Fort Michilimackinac. L’endroit était sous la protection des compagnies franches de la marine. Plusieurs Amérindiens et des marchands français vivaient à l’intérieur et autour du fort. Cette petite métropole était la plaque tournante pour le commerce des fourrures dans l’ouest des Grands Lacs. Le site du fort dans l’actuelle ville de Mackinaw est un monument historique national des États-Unis.