Le Détroit, un lieu stratégique entre deux grands lacs

Plan du Fort du Détroit, Charles-Nicholas Bellin, 1764 (Archives publiques de l’Ontario)

Au mois de mai 1700, le roi Louis XIV autorisa la fondation d’une colonie “au détroit” entre les lacs Erié et Huron ainsi que 1500 livres, voire 300 $, pour la construction d’un grand fort. Antoine de Lamothe Cadillac, né à Saint-Nicolas-de-la-Grave, France, fut nommé commandant.

Après avoir quitté Lachine (Montréal) le 5 juin 1701 avec une centaine de colons québécois dans 25 canots, il débarqua le 24 juillet au centre-ville de Détroit où il planta le drapeau de la royauté française. L’emplacement fut stratégiquement choisi pour contrôler la rivière là où les boulets de canon pouvaient atteindre le rivage opposé.

Fort Pontchartrain du Détroit

Fort Pontchartrain du Détroit, nommé d’après le ministre français de la Marine et des Colonies, a été érigé en 1701 sur le site de l’actuelle Hart Plaza. La superficie totale du fort équivalait à un immense quadrilatère avec un blockhaus de deux étages aux quatre coins. La première église de Sainte-Anne-de-Détroit fut le premier bâtiment construit. Elle a été nommée en l’honneur de la sainte patronne du Québec. Les premières rues de Détroit s’appelaient Saint-Louis, Sainte-Anne, Saint-Jacques et Saint-Joseph. Les peuples autochtones ont été encouragés à s’installer autour du fort. La première maison construite à l’extérieur de la palissade a été érigée en 1740 par le fermier Jean Baptiste Beaudry, originaire de Trois-Rivières, Québec.

Des concessions de terre ont attiré des Canadiens-français à Détroit, qui est rapidement devenu un important centre commercial exportant des fourrures à travers le monde via les ports de Montréal et de Québec. Après 1751 la colonie prit le nom de Fort du Détroit et devint la plus grande colonie française entre Montréal et la Nouvelle-Orléans. Depuis 2013, le Michigan célèbre annuellement à l’automne la Semaine du patrimoine canadien-français et métis.

Fort Pontchartrain du Détroit en 1701
Centre-ville de Détroit aujourd’hui (photo Shawn Wilson)

Au 17ème siècle, avant la fondation de Détroit, les prêtres français et canadiens voyageaient avec les coureurs des bois pour se rendre à leurs missions étrangères et certains d’entre eux passaient par “Le Détroit”. On raconte que 12 poiriers des Jésuites, appelés “Les 12 Apôtres”, auraient été plantés dans l’actuel Waterworks Park par les premiers colons de Détroit en souvenir de ces missionnaires.

Le 25 juin 1687 à Québec Cadillac épousa Marie-Thérèse Guyon, une Québécoise âgée de 17 ans. De leur union naquirent 13 enfants, dont plusieurs à Détroit. Entre 1710 et 1716, Cadillac a été le gouverneur de la Grande Louisiane française, bien qu’il ne soit arrivé sur le territoire qu’en 1713.