Les petites côtes de Saint-Charles

Saint-Charles au 19ème siècle (image https://stcharlescountyhistory.org)

Saint-Charles est une ville du Missouri située sur la rive gauche de la rivière Missouri, à environ 35 kilomètres au nord-ouest de Saint-Louis. Au moment de l’achat de la Louisiane occidentale par les Etats-Unis, en 1803, le village de Saint-Charles était nommé “San Carlos del Missouri”.

Les autorités espagnoles avaient voulu ainsi honorer Saint Charles Borromée, archevêque de Milan et cardinal du 16e siècle. Et pourtant, la population était en majorité canadienne-française, depuis la fondation du village vers 1769, quand celui-ci était connu sous le nom bien français de “Les Petites Côtes”. Voici l’origine de Saint-Charles…

Louis Blanchette

Le fondateur de Saint-Charles était un Canadien-français, Louis Blanchette, surnommé “Le chasseur”, qui construisit un poste de traite et sa maison sur la rive gauche de la rivière Missouri, au pied de collines en pente douce. La colonie qu’il fonda était connue sous le nom de “Les petites côtes” et il fut sans doute le premier commandant civil et militaire de la région, pour le compte des autorités espagnoles. On raconte que quatre ans plus tôt, en 1765, il avait déjà exploré cette région où il avait rencontré une bande de Sioux dakotas qui avaient établi un campement éloigné de leur tribu. Louis Blanchette avait sympathisé avec leur vieux chef, un certain… Bernard Guillet, un Français de Marseille ! Le vieux chef nommait cet endroit “Les petites côtes”, en raison des pentes douces des collines environnantes. Blanchette décida de revenir vite dans ce lieu si joliment nommé pour y fonder une colonie. Réalité un peu romancée ? Peu importe, au fond…

Saint-Charles, l’inclinaison par rapport au Missouri (photo Travel in the USA)

Aujourd’hui, les habitants de Saint-Charles honorent chaque année, depuis 1971, la mémoire de la fondation de la ville par Louis Blanchette “Le Chasseur” à travers la “Fête des Petites Cotes” (Festival of The Little Hills), festival majeur du Midwest consacré aux métiers d’arts. C’est d’ailleurs lors du bicentenaire de sa fondation, en 1969, que la ville avait décidé de créer un événement annuel célébrant son intrépide fondateur canadien-français.