Sainte-Geneviève, un nouveau parc historique national

Sainte-Geneviève, colonisé vers 1735

Les premières familles colonisatrices de Sainte-Geneviève sur le rivage occidental du Mississippi arrivèrent vers 1735. Venues des communautés francophones le long du Chemin du Roi elles ont enjambé le fleuve pour cultiver les terres fertiles du Grand Champ et exploiter la mine de plomb La Motte.

Les petites chanteuses de Sainte-Geneviève (photo Jessica Lynam)

Avec plus de 280 ans d’histoire, Sainte-Geneviève est la plus ancienne communauté de l’État du Missouri. Suite à une inondation ravageuse en 1785, les habitants déplacèrent leurs bâtiments et leurs animaux de ferme sur le site de l’actuel centre-ville.

Le Festival français, La Veillée, Le Jour de fête, La Tournée des jardins, L’École du soldat, Le picnic de l’église, La Peinture en plein air, Le Déjà Vu, Le Réveillon, La Conférence historique et La Guignolée sont toutes des célébrations annuelles qui reflètent la joie de vivre à la française de Sainte-Geneviève.

Un parc historique national

Le 23 mars 2018 le président américain a promulgué la loi qui confère à Sainte-Geneviève (toujours avec son accent aigu) le statut de National Historical Park. Dans un communiqué le sénateur Roy Blunt du Missouri a dit “En faisant de Ste. Geneviève un parc historique national, plus de visiteurs pourront avoir une expérience directe de la vie au jour le jour dans l’Amérique coloniale française”.

Vue arrière de la maison Bolduc (photo amoeba)

La maison Bolduc, construite en 1792, est l’un des plus vieux bâtiments de Sainte-Geneviève. Avec sa cuisine d’été extérieure au toit pointu et son jardin d’herbes et de légumes, c’est l’un des exemples les mieux conservés de l’architecture de style colonial français de la Haute-Louisiane. Cette maison ancestrale appartenait à Louis Bolduc, un Québécois qui a vécu la bataille des Plaines d’Abraham en 1759. Déclarée National Historic Landmark elle est aujourd’hui un musée dédié à l’héritage canadien-français de la région.

Louis Bolduc est né le vendredi 24 décembre 1734 à Saint-Joachim de Montmorency près de la ville de Québec de l’union de Zacharie Bolduc et Jeanne Meunier. Suite à la destruction de son village en 1759 par les troupes du général Wolfe durant la campagne de terreur, Louis quitta la vallée du Saint-Laurent pour aller s’installer en permanence à Sainte-Geneviève vers 1763. Il vécut dans sa maison haute-louisianaise jusqu’à sa mort en 1815 à l’âge de 80 ans. Il fut enterré le samedi 4 mars 1815 dans le cimetière catholique du village.