Portage des Sioux, une voie idéale de contournement pour la colonisation

Rien ne vaut une bonne carte pour visualiser les avantages du portage des canots (source http://www.city-data.com)

Portage des Sioux est situé près de la métropole de Saint-Louis au Missouri dans la zone de confluence de trois grandes rivières, le Mississippi, le Missouri et l’Illinois.

Son nom, toujours français depuis le 18ème siècle, indiquait l’endroit d’un raccourci qu’utilisaient les Autochtones pour abréger de 40 kilomètres le passage du Mississippi au Missouri. Le portage des canots était de courte durée et évitait de pagayer jusqu’à l’embouchure du Missouri et de remonter à contre-courant son estuaire jusqu’au terminus du portage.

Une colonie au portage

Préoccupé par le projet des Américains d’établir sur la rive gauche du Mississippi une présence en face du lieu de portage, Zénon Trudeau, né à la Nouvelle-Orléans, gouverneur de la Haute-Louisiane et commandant de la ville de Saint-Louis, a demandé à François Saucier de fonder une colonie au Portage des Sioux. Ce qu’il fit avec empressement en 1779. Les premiers villageois ont tous été des Franco-Américains. Ils se sont empressés de traverser le Mississippi vers l’ouest pour se libérer de la tutelle de l’administration américaine. François Saucier est né à Mobile dans l’actuel État de l’Alabama en 1712. Il était le plus jeune des fils de Jean-Baptiste Saucier et de Marie Gabrielle Savary. Généalogie de la famille Saucier. Zénon Trudeau, quant à lui, était le frère de Charles Trudeau, cinquième maire de la Nouvelle-Orléans.

Sanctuaire Notre-Dame des Rivières (photo poster)

À Portage des Sioux se trouve le joli sanctuaire “Notre-Dame des Rivières” où tous les mois de juillet des milliers de bateaux de plaisance se regroupent pour la “Bénédiction de la Flotte” et la parade joviale des embarcations vers l’embouchure de la rivière Illinois à proximité. Pour remercier la Vierge Marie, le village ayant été épargné d’une inondation fluviale en 1951, les villageois érigèrent en octobre 1957 une statue de Marie en fibre de verre blanc immaculé de 7,6 mètres de haut, montée sur un socle en béton de six mètres qui surplombe le Mississippi au pied de la rue Le Sieur.